Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Argentine (2): Viens boire un ptit coup à Mendoza

20 Mars 2014

Vendredi 7 mars au soir, nous allons prendre le bus direction Mendoza.

1200kms vers le sud. 19h de route. Romain est dépité, Romain deteste le bus "meme en primaire pour aller à la ferme voisine à 10kms j'angoissais". On constate donc que le traumatisme remonte à longtemps. Et là, on plaint Romain... 19h...

Je realise que je suis tres chanceuse d'adorer les trajets en bus, voitures... Une fenetre, de la musique, des heures et des heures de rêveries. J'arrive meme à bien dormir si je suis fatiguee.

Quand faut y aller, faut y aller.

Le bus est presque confo (ds le langage des garçons ça veut dire "confortable").

Samedi 8 mars, en me reveillant dans le bus j'ai droit à un "bonne fête" de la part de mes compagnons...je ne comprends pas...ah ben si jsuis bete...c'est la fête des femmes. Whouww!

On arrive à Mendoza vers 17h sous un soleil au top. 40minutes de marche pour rejoindre notre auberge. (oui ya pas de petites economies, sauf à table et à l'apéro!)

Hostel Itaka. 65pesos argentins en dortoirs. Rroh les cons, ils ont mis le max de lits possible et du coup pas de place pr les sacs ou bouger. Usine à fric! A part ça l'auberge est tres sympa, le petit dej inclus est top, la localisation est bien.

Le lendemain on part à la decouverte de la ville.

à Mendoza il y a une grande place centrale, la place de l'I dependance je crois. Et aux 4 coins, 4 petites places équidistantes. Dont la place de l'Espagne, qui est selon nous la plus jolie. Trop joliment décorée.

à Mendoza il y a une grande place centrale, la place de l'I dependance je crois. Et aux 4 coins, 4 petites places équidistantes. Dont la place de l'Espagne, qui est selon nous la plus jolie. Trop joliment décorée.

on va vers les endroits connus haha

on va vers les endroits connus haha

Il a fallu chercher les changeurs de dollars ds la rue. On est dimanche, ya pas foule. Zut on galere un peu!

Et qd enfin on en trouve 1, mauvaise nouvelle, le taux de change a baissé. Zuut. Rassurons nous, il est tjs plus haut que dans les bureaux officiels. On l'a eu à 1 $= 10, 5 pesos.

Pleins de pesos dans les poches, on part s' alimenter, reserver notre prochain ticket de bus. J'ai trainé les garçons dans une expo temporaire en plein centre-ville sur Picasso. Verdict: j'aime pas vrmt l'ami Pablo.

Bon, ce jour là on fait pas long feu car la nuit précedente avait été agitée. Et puis, il nous faut etre en forme pour demain.

Lundi 10mars. Objectif: les bodegas de Maipu à 20kms de Mendoza.

Pour s' y rendre, vous devez prendre un bus. Mais pour prendre le bus, il faut une carte. Si pas de carte, pas de bus. Pas dsoucis. Enfin...si...où est ce qu'on achète vos cartes???? C'est un peu la grande chasse auxtresors...

CHaque bureau de tabac nous envoie chez son voisin. "2 cuadras mas, y a la dereha" "3cuadras y es en la izquierda"...bon les amis à ce rythme là, on va arriver à Maipu sans avoir pris le bus. Blague. Par contre sans rire, on a tourné 1h à écouter leurs "indices".

Et ooh grand miracle, parce qu'il ne faut jamais desesperer...

on finit par trouver un bureau pour acheter et recharger la fameuse carte, le st graal. Elle coute 10pesos. Et on la reharge pour nos allers retour. 9pesos AR mendoza-Maipu

on finit par trouver un bureau pour acheter et recharger la fameuse carte, le st graal. Elle coute 10pesos. Et on la reharge pour nos allers retour. 9pesos AR mendoza-Maipu

Environ 40minutes de bus plus tard, nous arrivons à Maipu. Dirction le loueur de vélo "Mr.Hugo". 50pesos le velo à la journee.

Un plan de la ville, des bodegas environnantes. Et gooo!

On decide de s' excentrer.

10kms de pedalage. La route est tres sympa. Le soleil chauffe, le vent rafraichit, on traverse des allées ombragées.

Argentine (2): Viens boire un ptit coup à Mendoza

Et on arriveà la Bodega "Carinae". Gérée par Brigitte et Philippe, des retraités français qui se sont reconvertis par passion.

Il y a deja un couple (de francais), on arrive au PARFAIT moment pour une visite en francais, yesss!!

Il s' agid'une petite bodega, ils sortent 80000bouteilles par an. Ils travaillent 7j/7, du matin au soir.

Les vendanges vont arriver d'un jour à l'autre mais les pluies torrentielles des jours precedents risquent de retarder un peu le processus.

Le couple avec nous est un peu connaisseur. Nous novices qd meme. On essaye de suivre les explications et le vocabulaire utilisés.

On comprend qd meme les etapes. Ramassage, tri, ds les cuves pour la fermentation, puis ds les bariques pour 12 à 24mois. Un barique est utilisé 4fois. A chaque fois, le vin est meilleur donc. Choix des melanges. Mise en bouteille. Etiquetage manuel. Et vente.

Serieux, B4igitte est tres bavarde mais Brigitte est une passionnee!!! Ellene s' y connaissaot pas non plus plus que ça en arrivant ici. Elle a tout appris comme les pros en 10ans. Quel plaisir d'écouter des passionnés.

Argentine (2): Viens boire un ptit coup à Mendoza

Et mnt, place à la degustation.

Jez, Romain et moi avons choisi la formule la moins chere. Mais le couple a opté pour la degustation de vins beaucoup plus cher. Et du coup...on va y gouter aussi par gentillesse et generosité de Brigitte haha.

On goute donc d'abord les basiques. Un malbec. Un cabernet. Et le 3eme dont je ne souviens plus. Buvables. Mais casse pas 3 pattes à un canard.

Argentine (2): Viens boire un ptit coup à Mendoza

Pour finir, on passe au vin le plus cher de la carte quasiment. Genre 200 $ la bouteille. C'est un vin d'un barique numero 4. Qui est resté 18mois. C'est du bon vieux...

Je goute, pas specialement encore impressionnee.

1ere impression: oui bon ben c'est du vin quoi.

Et là....baaaam T'as un 2eme gout qui arrive dans la bouche. Quelque chose de tres doux qui envahit tout ton palais. Et qui reste. Et....whaouwww ah ouais c'est don ça du tres bon vin?? Okay, je veux bien en reboire!!! jsuis émue^^

2h plus tard, la visite-degustation se termine.

Merci, merci. On paye donc 35pesos pour le toutl vraiment pas cher .

Et on a la dalle. On cherche un endroit que Brigitte nous a conseillés. Malheureusement c'est deja l'heure de la sieste. Tout est fermé. On atterit dans la cour d'une maison qui fait des sandwichs. On fait pas les difficiles.

on fait la connaissance de cette petite fille de 8ans dont le nom m'echappe. Elle jouait avec ses 2 chiens et 2 chats et son velo. Je lui ai demandé si elle n'avait pas ecole. elle me repond non. je lui delande "demain?" Elle repond "oui peut-etre".  en fait, ici les enfants ont cours que jusque midi 14h. l'apres midi, ils sont livrés à eux meme en fonction des moyens des parents pour les faire garder ou s' en occuper.

on fait la connaissance de cette petite fille de 8ans dont le nom m'echappe. Elle jouait avec ses 2 chiens et 2 chats et son velo. Je lui ai demandé si elle n'avait pas ecole. elle me repond non. je lui delande "demain?" Elle repond "oui peut-etre". en fait, ici les enfants ont cours que jusque midi 14h. l'apres midi, ils sont livrés à eux meme en fonction des moyens des parents pour les faire garder ou s' en occuper.

Les 3 estomacs rassasiés, nous repartons 10kms en arriere pour aller visiter Trapivhe, La grosse bodega industrielle et moderne de la region.

On arrive pile pour la visite de 16h.

On est un groupe de 20 au moins.

on est bien loin de la petite bodega familiale. ici c'est l'usine.

on est bien loin de la petite bodega familiale. ici c'est l'usine.

La visite est en anglais et au pas de course. J'ai du mal à suivre. En plus jsuis crevee.

La degustation des vins...bof bof bof. Ce sont pourtant des GRANDS vins, reputés mondialement.

Je ressens rien, pas de gout particulier, pas d'emotion particuliere.

Les pros crieraient au gachis. Moi aussi^^ nan serieux, les bouteilles sont entre 50 et 150$ minimum et tres honnetement je ne sens pas de difference avec les petits vins. Boouuuh. Jsuis décue. Ou alors, jsuis encore sous le charme du vin de la matinée.

Argentine (2): Viens boire un ptit coup à Mendoza

17h30, il est l'heure d'aller rendre les velos. Reprendre le bus pour Mendoza. Se tromper dans l'arret de sortie. Devoir marcher 30minutes jusqu'à l'auberge. J'ai deja fait le check-out mais je triche discretement car les garcons restent une nuit de plus. Hop bonne douche.

Et il est temps d'aller attraper le bus pour Santiago. yeaaah.

La nuit dans le bus va encore me faire vivre un grand moment que je ne suis pas prete d'oublier.

La suite dans le prochain article.

Besooos

Partager cet article

Commenter cet article

Claude 21/03/2014 19:27

Lolo, tu es devenue DRH chargée de la paye ?

MOMO 21/03/2014 18:10

Moi j adore toujours tes explications pour les conversions des devises... Tu peux dire à ton oncle, que nous, les femmes, nous n'avons pas besoin de l'Egalité puisque nous sommes Déjà Supérieures :)

Claude 20/03/2014 18:34

Toujours aussi intéressant mais cette fois j'ai quelques petites remarques. D'abords qu'est-ce que c'est que cette horreur d'écrire que le 8 mars est "la fête des femmes" ? Pourquoi pas une variante de la commerciale fête des mères tant que tu y es ? Non, non. Le 8 mars est la journée internationale des DROITS des femmes. Pas un truc du type "c'est ta fête chérie, laisse la vaisselle tu la feras demain"... mais une journée pour revendiquer l'égalité. Que je ne t'y reprenne plus ou je te dénonce à ton père. Ensuite je passe sur le "j'aime pas vraiment Pablo"... Par contre bravo pour la dégustation partagée du dernier vin et de son deuxième effet kiss cool dans ta première bodega. Une description digne des efforts que je fais pour te faire boire des flacons à la hauteur lors des réveillons... Comme quoi on peut se mettre peu à peu apprécier ce qu'on essaye de comprendre. A méditer pour Picasso. Besos.