Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

19 Avril 2014

Nous arrivons mercredi 26 mars à Puerto Natales.

Passage de frontière pour entrer au Chili s' est bien passé car on avait mangé nos bananes avant haha. Oui interdiction de faire entrer des fruits ou légumes au risque de nuire au pays.

Puerto Natales, ça sent le bout du monde.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

On debarque dans notre auberge "Koten-Aike". Je ne me rappelle plus du prix mais c'était sympathique, dortoir de 5, eau chaude bien chaude dans la salle de bain.

On retrouve le soir Virginie et Yves, que les garçons ont rencontré à San Pedro il y a de ça quasi 3semaines. Et qu'on a recroisé par hasard sur le retour du Fitz Roy.

Dès le lendemain, au boulot. Une looongue journée pas passionante nous attend. Preparation du trek dans Torres del Paine.

Je vous envoie un peu de reve: faire toutes les boutiques de location du matos, comparer les prix, acheter le billet de bus pour aller au parc

Réunion à 15h au Eraktik hostel pour le topo gratuit sur le trek.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

On s' est pas laissé mourir de faim non plus

super bon resto dont le nom l'echappe. assiette enorme et prix bas!

super bon resto dont le nom l'echappe. assiette enorme et prix bas!

On termine la journée par les courses alimentaires.

Ca y'est on a : tente pour 3, gaz, allumeur, matos cuisine, matelas, batons de marche (oui je ne vous ai pas encore précisé que je ne peux plus marcher normalement tellement mon genou me fait mal meme en marchant sur du plat. Cool, le depart est demain...je vous rassure, on a élaboré des plans B au cas où mon genou ne suive pas du tout)

Donc une fois en possession de tout le matos et la bouffe, le grand jeu est de vider nos gros sacs de nos affaires de voyage et de se répartir les affaires des 4jours de trek.

Jez le plus en forme physique se charge de la tente et de la cuisine. Romain rend les 3/4 de bouffe. et moi un petit quart. mon sac fait entre 5 et 7 kgs, celui de Romain environ 8-9 et celui de jez un bon 10kgs. p

Jez le plus en forme physique se charge de la tente et de la cuisine. Romain rend les 3/4 de bouffe. et moi un petit quart. mon sac fait entre 5 et 7 kgs, celui de Romain environ 8-9 et celui de jez un bon 10kgs. p

Vendredi 28 mars, 7h du matin. Nous sommes au terminal de bus.

Grace à la négoc' de Romain, nous avons payé 8000 A/R au lieu de 10000 partout.

7h30, le bus part, rempli de randonneurs fatigués de l'heure matinale. Tout le monde dort. Il nous faudra des forces pour les 4 prochains jours...

Arrivée 3h plus tard à la Laguna Marca. Si vous êtes étrangers, vous payez 18000pesos le ticket d'entrée.

prévisions météo pour les prochains jours. 1er repas sandwich luxe en attendant le bateau.

prévisions météo pour les prochains jours. 1er repas sandwich luxe en attendant le bateau.

12000pesos pour le bateau.

12000pesos pour le bateau.

12h40 arrivée au 1er camping.

Paine grande. 4800pesos par tete pour planter la tente ici.

Allez vite on se dépêche de monter la tente pour partir marcher le plus vite possible.

je n'ai jamais monté de tente de ma vie. c'est une grande 1ere. Jez et Romain sont plus connaisseurs mais on galère qd meme

je n'ai jamais monté de tente de ma vie. c'est une grande 1ere. Jez et Romain sont plus connaisseurs mais on galère qd meme

On va mettre pas mal de temps :-/

Au final, évidemment on finit par s' en sortir. Mais on part vers 13h30. Zut c'est tard au vu des kms que l'on doit parcourir avant la nuit. On se lance qd meme!!

11kms pour atteindre le point de vue sur le Glacier Grey. Pas de temps à perdre.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Les paysages sont cools.

Mais on avance trop lentement. La faute à mon genou. J'ai vrmt du mal à suivre le rythme. La douleur est insupportable dans mon genou droit. Le mental commence à entrer en jeu.

Les boissons aussi.

boisson energisante et...

boisson energisante et...

On s' est acheté une bouteille de vodka. Non pas pour se la coller tous les soirs loin de là. Mais pour ses vertus anesthésiantes. On a anticipé mes douleurs. Je prends la dose max d'anti-inflammatoire possible depuis quasi 3jours. Et peu d'effets. Il faut donner un coup de pouce à mon corps.

Pour ne pas être référencée dans les blogs d'alcool, on va nommer la bouteille "potion magique", ça c'est un bien meilleur referencement ;-) (la fille devient callée en informatiqie, non?^^)..

Si des enfants passent par là, merci aux parents d'expliquer que la potion magique n'est pas un médicament. On ne sait pas ce qu'ils répètent à leur instit' ... et on va éviter de faire passer la famille pour des alcooliques finis.

Donc la potion magique fait son entrée à mi parcours quand vraiment la douleur me paralyse.

Jez me raconte aussi que Serena Williams a joué des matchs avc une tendinite à chaque genou. Moi je n'en ai qu'à un genou. Allez c'est dans la tête. Si je veux le faire, alors je peux!

On avance bcp plus lentement que le temps theorique. Mais...mon dieu j'ai envie de hurler à chaque pas. :'(

Merci...on voit enfin le glacier...apres plus de 4h de marche (3h30 theorique)

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi
la montée me fait mal, la descente...c'est PIRE :-(

la montée me fait mal, la descente...c'est PIRE :-(

A 17h30 on arrive au point de vue final où l'on retrouve à nouveau Yves et Virginie.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Le temps d'une photo et de se ravitailler en nourriture et potion magique et hop on repart. Et oui c'est qu'il faut faire le chemin inverse mnt, et la nuit ne va plus tarder...

On est les seuls sur le chemin du retour, et alors que l'aprem était assez nuageuse, là on a droit à des lumières du ciel assez hallucinantes.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi
Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Une gorginette de potion par heure. Cool, ça a l'effet escompté. J'ai mal mais ça se gère. On a donc un meilleur rythme au retour.

Mais on ne peut pas empécher la nuit de tomber etc'est dans le noir que nous parcourerons les derniers 3/4 d'heure. Enfin, on avait qd meme prévu les lampes frontales.

Romain, 1er de la file, ira courageusement se cacher derriere Jez et moi à la vued'un...je ne sais quoi sur notre chemin. J'avoue, les yeux bien brillants étaient surprenants. Mais ouf c'est la petite bête qui a peur des 3 grosses. On n'arrive meme pas à la prendre en photo tellement elle fuit vite.

21h45, comme des vainqueurs, nous arrivons au camping. On rêve de nos pates bien chaudes. Mais...NON. La cuisine ferme ds 15minutes, on n'a pas le temps de cuisiner. Naaan.

Alors on mange ds le froid, les sandwichs prévus pour le lendemain.

on se dit qu'on va se tenir chaud ds la tente qui est tt de meme assez petite en fait pour 3 avec 3 gros sacs.

on se dit qu'on va se tenir chaud ds la tente qui est tt de meme assez petite en fait pour 3 avec 3 gros sacs.

Jez au milieu car on pensait que c'était lq moins bonne place. Et jez est tjs le 1er à se sacrifier. Mais...yaaaaay mon dieu qu'on a mal dormi. On se les GELE!!! Pourtant on a nos fringues, nos duvets... mauvaise nuit numéro 1. Sauf Jez qui comme d'hab n'a pas eu froid haha.

Le lendemain, apres un petit dej chaud, démontage de la tente. On est prêt pour une nouvelle journée.

le soleil est avec nous, c'est une bonne chose. Et ce cadre...magnifique. On est déjà fatigué mais on a le moral et la motiv.

le soleil est avec nous, c'est une bonne chose. Et ce cadre...magnifique. On est déjà fatigué mais on a le moral et la motiv.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi
Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Au programme de la matinée, seulement 7 petits kms pour rejoindre le prochain camping gratuit, Italiano.

Je commence à m'habituer à la douleur. J'alterne toutes les 2h, 1ibuprofene puis 1 gorginette de potion.

Arrivée au camping à 13h30. Je ne suis pas en forme, je décide de rester l'aprem ici pdt que les garçons iront faire l'aller-retour dans la Vallée Frances.

Mais zuut, ils leur reste 30minutes pour manger et repartir avant que le chemin ne ferme. On se speed dans le montage de la tente. Ca y'est on a la technique.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi
pendant que Jez et moi montons la tente, Romain est aux fourneaux.

pendant que Jez et moi montons la tente, Romain est aux fourneaux.

une fois les garçons partis, hop vaisselle dans l'eau glacée, puis vaine tentative de rechauffement ds la tente avec tous les vetements sur moi plus le duvet. J'essaye de lire mon bouquin mais tres rapidement je m'endors.

une fois les garçons partis, hop vaisselle dans l'eau glacée, puis vaine tentative de rechauffement ds la tente avec tous les vetements sur moi plus le duvet. J'essaye de lire mon bouquin mais tres rapidement je m'endors.

la ballade des gars. environ 15kms tt de meme.

la ballade des gars. environ 15kms tt de meme.

Ils reviennent vers 18h30. Et en me reveillant...je suis malade. Mon estomac fait la greve. Tu m'étonnes...je ne suis pas sure qu'il ait apprécié le melange medoc-potion depuis hier...

Apres un festin de pates avec les cubes magimix, on va vite se coucher. Au préalable, grosse reflexion sur comment on suspend toute notre nourriture. Oui rigolez pas, ici les souris sévissent...

cette fois je suis au milieu. vais je avoir moins froid? romain va t il me taper avec son plâtre? verdict à 6h30 du matin.

cette fois je suis au milieu. vais je avoir moins froid? romain va t il me taper avec son plâtre? verdict à 6h30 du matin.

Mauvaise nuit numero 2. Je dormais enfermée dans mon duvet car le moindre espace de tête à l'air libre me donnait trop froid, Romain dort avec son bonnet péruvien. Si vous vous posez la qiestion, Jez n'a pas eu froid même sur le côté, il a presque bien dormi. Moi je me reveille avec un bon gros rhume haha.

Il est 7h20 on range toutes les affaires, il caille trop. On est fatigué. Brrrr.

On se donne des forces...

outch la potion à 7h45, ça pique qd meme! J'espere que vs avez remarqué la pomme quand meme.

outch la potion à 7h45, ça pique qd meme! J'espere que vs avez remarqué la pomme quand meme.

On est dimanche 30 mars, il est 8h du matin, nous partons pour notre ballade dominicale de plus d'une 20aine de kms.

La journée va être longue.

Nous sommes les 1ers sur le chemin. On voit le jour se lever.

Tres rapidement les paysages nous envoutent.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi
Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi
Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

On a l'impression de marcher dans une carte postale.

Le ciel est bleu à perte de vue. Les lacs sont bleus turquoises. Il n'y a pas un bruit.

On avance, on avance, on avance.

Jez organise la journée. 1 pause de 5-10 minutes par heure. Potion, barres de cereales, pommes, eau...

Mon genou me fait mal à chaque pas mais c'est dans la tête. Jez me crie parfois "allez, serena, serena, serena" haha.

On s' habitue à la douleur, le seuil de tolérance augmente. Car je repense au 1er jour où je ne pouvais vrmt pas marcher vite. Là, on est dans le rythme théorique!

Bon, ya des moment où je craque. Notamment dans une longue montée horrible. Je me mets à gueuler que l'abruti qui a nommé cette tendinite, le syndrome de l'essuie-glace, n'a jamais ressenti cette douleur. Parce que un essuie-glace ça fait pas mal. Là à ce moment, dans mon genou c'est coup de poignard sur coup de poignard. Oh put*** de douleur.

On continue. Tout est au mental. Je veux aller jusqu'au bout. Je le veux, j'y arriverai. C'est ma tête qui décide.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

On cherche un endroit cool pour manger. On a la dalle. Mais moi jai peur de m'arreter car peur de plus pouvoir me relever apres. Mais soyons qd meme un peu raisonnables.

Et yess on trouve un panorama parfait...

45 minutes de pause. C'était top. Le vent nous a forcés à remettre pull et manteau. Et puis...il faut se relever et repartir...

45 minutes de pause. C'était top. Le vent nous a forcés à remettre pull et manteau. Et puis...il faut se relever et repartir...

Aïïïe!!!!! Le corps s' est refroidi... mon genou se revolte, mes pieds crient, mes hanches râlent...j'ai des ampoules aux mains à cause des bâtons....

Le mental, le mental...

Et le corps se re réchauffe.

Le soleil brille, les paysages nous font oublier les douleurs. Oui parce que qd meme il n'y a pas que moi qui en chie. Romain a qd même le bras plâtré, et Jez porte tout le materiel de camping...

On arrive à une intersection. Le camping est à gauche. A droite, jai la possibilité d'aller récupérer le bus ajd. Romain me demande ce que je veux faire.

Reflexion...tic tac, tic tac, tic tac

JE RESTE! Oui je suis tétue ^^

On continue donc notre ballade dominicale avec nos gros sacs sur le dos. On en est déjà à environ 16kms ajd.

un de mes paysages préférés de l'apres-midi.

un de mes paysages préférés de l'apres-midi.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Les paysages de cet apres-midi font partie des plus belles choses que j'ai jms vues. C'est immense, c'est magnifique. La nature nous prouve qu'elle est vraiment balaise.

On avance bien. Je marche en automate. A un moment donné, il faut arréter de penser sinon c'est trop dur. Ou bien je pense à des choses extremes. A ceux qui ont du marcher des jours et des jours pour aller se cacher, survivre, en etant affamés. Bref, je me mets en mode survie. Honnetement, ça booste. Le cerveau est tres fort. Je suis en train de me le prouver.

Et à 17h30 on arrive enfiiiiin au Camping Las Torres. On monte la tente. Et Jez propose d'aller dès mnt voir le panorama là-haut. Normalement on ne devait monter que demain matin pour le lever du soleil, mais là il fait beau, autant en profiter car on ne connait pas la météo de demain...

Comme si je n'en n'avais pas fait assez pour ajd, je décide de le suivre.

Dénivelé de 300 mètres sur 1km. Autant vous dire que ça monte sec.

Je prends une gorginette de potion car Jez ne veut pas porter la potion jusque là-haut. (Oui parce que c'est lui aussi qui a porté la bouteille depuis le debut...)

Romain reste au camping. On doit revenir avant la nuit donc 20h au plus tard. On a 2h30 max pour fairel'aller-retour.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Temps théorique pour la montée: 45 minutes. On en met 50. Whaouw! J'ai mal mais ça se supporte et surtout vraiment on s' habitue.

On arrive là-haut et... W H A O U W

Il n'y a que 2 autres mecs. On est seul au monde face aux Torres, ces pics géants qui crèvent le ciel.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Nous sommes Jez, un autre français, un allemand et moi. L'ambiance est planante. L'allemand nous offre une gorgée de son Whisky 15 ans d'âge. Il emporte sa flasque pour "when it's a special moment" et pour le coup, c'est vrmt un moment spécial. On voit les dernieres lumières du soleil se refleter en face.

Inoubliable.

On serait bien rester plus longtemps, mais il faut redescendre.

Et c'est parti pour la descente. Et là, mon genou se venge, mais se venge. Je commence à être tres fatiguée et le mental ne gagne pas contre la douleur. On redescendra en 1h15 :-/

Mais on arrive pile avant la nuit noire!

Encore un véritable festin de pâtes nous attend.

Et vite vite au lit. Enfin, vite vite à la tente.

Je ne sais pas si je remonte demain matin pour le lever du soleil. J'hésite 1000ans. Oui je veux voir le lever du soleil. Mais non ce n'est pas raisonnable. Oui, non, oui, non. Les garçons désespèrent...franchement les gars, je tire mon chapeau à votre patience avec moi ;-) Jez règle le problème: " bon, ca fait 3jours que tu marches, tu n'es plus à 2kms près, et le lever du soleil va vrmt valoir le coup. Donc tu viens", Okay, merci coach!! Ça c'est un coach motivant et qui a tout compris!

Réveil programmé à 5h45.

Cette fois c'est Romain au milieu. On fait plus les timides, on a compris que les contacts réchauffent. Haha ne vous imaginez pas non plus une nuit de folie hahaha.

Mauvaise nuit numéro 3. Toujours plus froid, tjs plus malade, tjs plus fatigués. Meme pas le courage de changer de pantalon, je mets mon pantalon de trek par dessus mon calecon et mon jogging. Mode bibendum bonjour.

On commence à monter à 6h15. Il fait nuit, il fait froid. Ca monte bien comme il faut. Jai repris une gorginette de potion avant de monter (déjà la veille à 7h du mat', ça piquait, je vous laisse imaginer à 6h...) car comme hier Jez ne veut pas la trainer jusqu'en haut. Normal!

Pfiouuu que c'est dur. Au bout de 20minutes, J'ai vrmt du mal...Romain a un bon rythme il part devant. Moi litteralement là je vais craquer. Jai un début de bronchite, trop du mal à respirer, jai mal partout et surtout à ce putain de genou. Okay c'est bon je lâche. Je dis à Jez que je m'arrète ici, tant pis je vais pas là-haut . Je redescends. Honnetement, il aurait pas été là, je lâchais, mais c'est un super coach!!! Il me laisse pas le choix et me rappelle que je peux le faire. Allez c'est reparti, je le suis. Sans reflechir à autre chose que mettre un pied devant l'autre.

Et à force de marcher, on finit par arriver devant les 3 géantes à 7h15. (57minutes de montée).

Et là...il n'y a plus de mots à la hauteur de la beauté du spectacle qui se déroule sous nos yeux...(non je n'ai pas trouvé plus court comme phrase)

Ty et Boo profitent du spectacle

Ty et Boo profitent du spectacle

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

On prend le petit-déjeuner face à ces géantes. Le soleil fait changer les couleurs en qlqs minutes. Je suis hypnotisée. Comme les 10aines de courageux installés avc nous.

Je pense que tout le monde savoure le spectacle. Mais le fait d'avoir vrmt galéré avant, augmente le plaisir d'être là.

Top 10 des souvenirs!!!

Vers 8h, on retrouve Romain qui avait grimpé comme un warrior la petite montagne.

Il a eu une vue sur les 2 cotés de la vallée. Whaouw!

Une longue journée encore nous attend. Descente, on arrive.

 

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Retour au camping

Dernier rangement de la tente

2eme petit-dej

On se prépare tranquillement.

Et vers 11h, on repart.

Une 20aines de kms nous attendent encore.

Je ne précise plus comme c'est dur.

Mais ces paysages...sont la plus belle récompense de tous nos efforts.

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

On garde le rythme d'une pause de 5-10 minutes par heure.

Un peu avant la pause du déjeuner, gros craquage. On fait que de descendre et le chemin est pourri pourri pourri. Impossible de poser le pied à plat. Franchement j'ai trop mal, je dérape pleins de fois. Je me mets à insulter de tous les noms ce sentier. "On paye 18000 l'entrée, ils peuvent pas faire un vrai chemin?!?". Cette fois, le mental commence vrmt à lacher, les larmes montent. Et oui la fin approche mais ce n'est pas une raison pour lâcher mnt. Encore une dizaines de kms et ensuite c'est terminé. ALLEEEEZ!!

Les kilomètres défilent sous nos pieds.

On dit aurevoir aux montagnes qu'on laisse derrière nous.

On quitte le parc, fatigués mais vivants et assez fiers de nous.

On quitte le parc, fatigués mais vivants et assez fiers de nous.

Je ne veux pas prendre la navette, alors on marche jusqu'à la Laguna Marca.

Une route banale sur laquelle on prend plus que notre temps.

La navette pour revenir à Puerto Natales n'est qu'à 19h.

On arrive à 17h et qlqs à la Laguna Marca.

Cette fois, on y est. On a terminé, on a réussi.

Des visages fatigués mais...WE DID IT!!! Une super équipe !

Des visages fatigués mais...WE DID IT!!! Une super équipe !

Chili (11): Torres del Paine, du dépaysement au dépassement de soi

Je vais pas déblatérer 1000ans mais...whaouwwww quelle expérience.

Le trek W n'aura pas eu notre peau, nous l'équipe de bras et genou cassés portée par le coach qui a fait ce qu'il a pu avec ses 2 boulets ;-)

Je suis fière de moi d'avoir été jusqu'au bout. Enfin je l'aurai pas fait toute seule. Franchement, les gars, merci de m'avoir poussée quand je craquais et merci de m'avoir supportée quand je me mettais à râler haha.

Je voulais me prouver qu'avec le mental et la motivation on peut dépasser ses limites. Voilà chose faite. :-) (vous voyez ça a du bon finalement parfois d'être tétue et bornée^^).

Il est 17h passée, nous avons environ 2h d'attente pour la dernière navette en soirée de la saison.

par contre, mnt, il ne faut plus rien me demander. Pour la 1ere fois depuis 4jours, on est au chaud sans bouger.

par contre, mnt, il ne faut plus rien me demander. Pour la 1ere fois depuis 4jours, on est au chaud sans bouger.

Je termine en vraiment mauvais état et je sais que mon genou va se venger dans les prochains jours. Mais...ça en valait trop la peine!!!

On arrive à Puerto Natales à 22h.

Hmmm une bonne douche bien chauuuude. Le bonheur tient à peu de choses.

Et ne parlons pas de la nuit sur un matelas trop confortable et sous une bonne grosse couette. :-)

Mardi 1er avril, nous allons rendre tout le materiel. Puis un bon gros repas dans notre resto préféré dont le nom m'echappe toujours (dans la rue Esmeralda, pas tres loin de notre auberge Koten-aike- remarquez jsuis sure que dans larticle des garçons qui paraitra d'ici 3smns environ (mouhahaha) le nom figurera-)

Et à 14h, nous prenons le bus pour Punta Arenas. 3h de trajet, 5000pesos.

Voilà pour une des plus fortes et inoubliables expérience de mon voyage!!!

Torres del Paine et le trek du W... :-)

Partager cet article

Commenter cet article

MOMO 22/04/2014 21:29

Toi, tu avais du retard dans l'écriture, moi, dans la lecture. Waouh, quel bel article ! tellement bien décrit, qu on a l impression d'y être :) ; Les lieux sont magnifiques ! Bon le coup de la potion magique : à d'autres. Quant à ton genou, j'espère qu'il se vengera pas plus tard... Très tres gros bisous.

clara 23/04/2014 08:28

J'espere aussi momo...mais je suis obligee de reconnaitre que quasi 1 mois plus tard, il n'est tjs pas en forme le con :-/
Mil besos momo

vachounette 22/04/2014 17:06

tu me rapporteras de la potion magique????

vachounette 22/04/2014 16:26

Bravo Clara pour ton énorme persévérence et l'immense courage dont tu as fait preuve pour crapahuter dans ces paysages magnifiques certes malgré la souffrance de ton genou !! Ne devrais tu pas essayer de le faire soigner dés que les infrastructures le permettront?,?
merci encore de nous faire partager ces splendeurs!!
Bisous

clara 23/04/2014 08:25

Oui je promets d'aller voir un medecin à mon retour en france!
T'as vu ça vaut le coup de se surpasser parfois^^

al1 21/04/2014 18:19

Torres del "pain" je viens de le voir, ça porte bien son nom!!!

clara 23/04/2014 08:27

Jez et toi, vous vous valez pr les jeux de mots^^ je vais leir suggérer car ils n'ont pas encore ecrit leur article

al1 21/04/2014 12:39

Bon Clara je croyais qu'on avait déjà atteint les sommets mais là tu t'es surpassée. Bravo pour cette incroyable aventure humaine et ce dépassement de soi. Comme on dit "ce qui ne t'abats pas te renforce" et là tu vas carrément devenir superwoman. Bravo pour ton talent à faire partager la beauté des paysages et tes sensations, j'en ai presque eu mal au genou dans mon fauteuil!!
Félicitation à cette dream team soudée dans la douleur, et à Jez pour son abnégation.
Je sais qu'après tout te paraitra facile et que tu gambaderas au Pérou avec Gaelle.
Un abrazo muito fuerte para mi campeona.
PS : Quando sale la pelicula? Estoy cierto que Hollywood ja esta interesado.

clara 23/04/2014 08:26

Haha pas de film prévu :-p
Besos mi daddy