Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolivie (1): Tout roule à Tupiza

7 Mars 2014

Apres 10jours à Santiago, il est temps de quitter le Chili. Je suis attendue en Bolivie par Jez et Romain. (Rencontrés en juillet en Mongolie dans la guesthouse. On va voyager environ 1mois ensemble).

Je dois rejoindre Tupiza, au sud de la Bolivie.C'est pas à côté côté et ya pas de lignes dirctes. Il faut prendre son temps... L'interminable voyage vers le nord peut démarrer.

Santiago-Calama: 1500kms, 23h de bus.

Entre 2 siestes, j'ai pu admirer de magnifiques paysages.

Entre 2 siestes, j'ai pu admirer de magnifiques paysages.

En dormant environ 16h au total, finalement le trajet passe vite. J'arrive samedi en fin de journee dans la moche ville qu'est Calama. Sans reservation, je me sers de mon pote Le Guide du Routard pour trouver une bonne adresse.

Je devais y passer une seule nuit. Sauf que le bus que je pensais prendre le dimanche matin est plein, je dois donc attendre jusque lundi matin.

Dimanche passionnant dans la (moche) ville. Mais finalement, les habitants sont souriants et agreables. La journee est bonne. Farniente, bon repas, lecture au soleil, petit spectacle de rue avec de supers jolies musiques.

Lundi matin, 6h du mat, Calama-Uyuni. 10h de bus.

Ma voisine est une bolivienne, divorcee, 4enfants. Elle travaille 10jours au chili en non stop (femme de menage dans une entreprise de minerais) puis retourne 10jours en bolivie soit se reposer, soit chercher ses enfants. Elle est trop gentille, tres bavarde, fait bien attention à sa prononciation pour que je comprenne ce qu'elle me raconte. Elle me "drivera" à la frontiere puis à l'arrivée à Uyuni.

vers 12h, passage de douanes au milieu de nul part. ajd les douaniers sont de bonne humeur, on ne doit pas donner de pot de vin pour se faire tamponner les passeports. ca tombe bien car je n'ai pas encore de bolivianos. Apres la douane, nous changeons de bus. Chaque bus reste dans son pays.

vers 12h, passage de douanes au milieu de nul part. ajd les douaniers sont de bonne humeur, on ne doit pas donner de pot de vin pour se faire tamponner les passeports. ca tombe bien car je n'ai pas encore de bolivianos. Apres la douane, nous changeons de bus. Chaque bus reste dans son pays.

les paysages sont splendides. Ils me font penser à la Mongolie.

les paysages sont splendides. Ils me font penser à la Mongolie.

Je finis par arriver à Uyuni, sans reservation, sans plan de ville, sans monnaie. De mieux en mieux...

Je galere un peu car les ATM ne courent pas les rues ici. D'ailleirs, je debarque un peu dans un autre monde ici. Les routes sont en terre. Les bus vrmt pouraves.

Bref, je ne passe qu'une nuit ici.

Al'hotel, je rencontre Patrick. Un francais de 54ans. En 5minutes, il m'irrite. Il represente tout ce que je n'aime pas. Et en plus je suis fatiguee, vraiment pas la motiv' de me sociabiliser. Mais...je suis la 1ere francaise qu'il croise en 2 semaines et a une forte envie de discuter. Nooon. Je le trouve aigri, hautain, arrogant... Ca n'a pas l'air de le deranger que je reoonde juste par des oui ou non sans relancer la discussion. Et puis finalement, apres une ou 2 petites remarques (car vrmt il me soulait) il s' adoucit et je me detends. On finit par aller diner ensemble.

Bolivie (1): Tout roule à Tupiza

On en profite pour tester le vin local dit vin d'altitude puis de la biere locale.

La nuit fut courte, le reveil à 5h15 dur dur.

Patrick m'a ouvert les yeux. Je jure de ne plus juger qqn sans le connaitre un minimum.

Patrick est surement une des personnes les plus cultivees que j'ai rencontrees depuis tres longtemps. Il bossait dans l'ostreiculture, passionné de bateau. Il se donne les moyens de voyager entre 3 et 4 mois tous les ans depuis...au moins 30ans. Il a appris le monde sur le terrain. Sa vie est passionnante, sa vision du monde et de la vie vaut une soirée à discuter avec lui, . Bref. Au final, sacré Patrick!!!

Mardi 18 fevrier: bus pour Tupiza. Duree annoncee: 5h. Duree reelle: 8h.

Je rencontre Christelle et Mathias, un couple suisse trop gentil.C'est ensemble que l'on va afrronter la dangerosité de cette route, enfin de ce chemin.

Absolument magnifique.

lever de soleil derriere les montagnes

lever de soleil derriere les montagnes

petite pause dans la "grande" ville du coin.

petite pause dans la "grande" ville du coin.

Bolivie (1): Tout roule à Tupiza

Je disais donc que le trajet est splendide. Mais....combien de fois fallait il fermer les yeux pour eviter d'avoir une crise cardiaque. un chemin en lacet, des virages ultras serrés. Carrement, le bus devait reculer pour terminer ses virages sur le chemin...

Merci aux techniques de relaxation qui me sont revenues. Parce que quitte à etre passif dans le bus, autant rester calme.

Bon bref. J'ai fini par arriver à Tupiza en vie et entiere.

Pedro arraya, auberge de point de retrouvaille avec Jez et Romain.

Dortoir de 10. 30bolivianos. (1€=9, 3bolivianos).

Soiree posee. Tout le monde est fatigué de sa soiree arrosee de la veille.

petit dej au marché. Je ne me rappelle plus le nom, mais ca ressemblait à un croissant vide mais bon. Jez me souffle, il parait que ça sappelle "pastel". .

petit dej au marché. Je ne me rappelle plus le nom, mais ca ressemblait à un croissant vide mais bon. Jez me souffle, il parait que ça sappelle "pastel". .

Bolivie (1): Tout roule à Tupiza
Bolivie (1): Tout roule à Tupiza

Mercredi 19fevrier, Jez, Romain et moi avons choisi de faire du velo. Les ballades à faire sont sympas. Allez on se lance.

On longe une riviere, enfin une rivierette, enfin...un filet d'eau. On arive dans une zone de petite falaise.

On longe une riviere, enfin une rivierette, enfin...un filet d'eau. On arive dans une zone de petite falaise.

et le petit filet d'eau se transforme en grosse riviere avec gros pont fait de planche de bois. En bonne courageuse, je les laisse passer devant. Ils ne font pas les malins non plus... les velos se coincent entre les planvhes si tu ne le souleves pas assez. Nous sommes sur les rails. Pitié qu'un train n'arrive pas !

et le petit filet d'eau se transforme en grosse riviere avec gros pont fait de planche de bois. En bonne courageuse, je les laisse passer devant. Ils ne font pas les malins non plus... les velos se coincent entre les planvhes si tu ne le souleves pas assez. Nous sommes sur les rails. Pitié qu'un train n'arrive pas !

au bout de 10kms sur des chemins pas faciles faciles, la pause dejeuner est fort appreciee. Voici le retour de Ty and Boo^^

au bout de 10kms sur des chemins pas faciles faciles, la pause dejeuner est fort appreciee. Voici le retour de Ty and Boo^^

zuut le hemin du retour est marquée par une crevaison lente du pneu arriere de Jez. Heureusement, le mec de l'agence nous avaient bien equipés. J'ai donc droit en direct à une leçon "comment changer un pneu crevé"

zuut le hemin du retour est marquée par une crevaison lente du pneu arriere de Jez. Heureusement, le mec de l'agence nous avaient bien equipés. J'ai donc droit en direct à une leçon "comment changer un pneu crevé"

la nature, quelle nature...

la nature, quelle nature...

ya pas que les jambes qui morflent. le guidon attaque les mains. La winneuse prefere pédaler sans.

ya pas que les jambes qui morflent. le guidon attaque les mains. La winneuse prefere pédaler sans.

De retour à notre "ancienne" auberge, puisque nous avons deja fait le heck-out ce matin, le gerant refuse qu'on utilise les douches ou meme les toilettes (même si on paye!). C'etait un veritable con qui ferme la porte de lauberge en nous voyant sortir, qui coupe la wifi à sa guise. Bref, il n'a rien de charmant ou chaleureux. On se casse!!!

On trouve notre bonheur dans des douches publiques (10bolivianos pour une douche). . Passage loupé au resto avec le poster de Megan Fox dont Romain me parle depuis la veille. Hahaha. Le pauvre...

On finit par trouver un autre endroit où satisfaire nos papilles gustatives. Sauf que notre train est dans 30minutes... Les 3 cuisinieres se donnent à fond, on les a un peu stressées, elles gardent le sourire, on les encourag3, allez allez allez. Mais pas le temps de manger sur place. Tac tac elles nous emballent le tout pour emporter. Ces 3 dames etaie t vraiment TROP gentilles. Ca rattrappe le con**** de l'auberge. Elles nous claquent la bise en partant, nous souhaitent bon voyage. Trop chou.

Et go à la gare...où finalement le train donne raison à Jez et arrive avec...1h de retard.

on en profite donc pour casser tranquillement la croute.

on en profite donc pour casser tranquillement la croute.

1h plus tard, le train arrive. Nous montons dedans avec Julie et Jorge, rencontrés à l'auberge.

Il est 19h30,c'est parti pour 6h de trajet. Direction Uyuni. (Retour pour moi).

Le train est plus confortable, moins cher et plus sécurisé que le trajet en bus!!!

Bonne nuit!!!

Besos!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MOMO 11/03/2014 21:52

Ben au moins avec je sais plus comment il s appelle : tu auras appris la plus importante des lecons de la vie, ne pas se fier aux apparences... chacun a une ame, ou des connaissances, ou un je ne sais quoi qui peut nous charmer. Besos plein plein plein <3

clara 11/03/2014 21:56

Exactement!!!
Patrick, il sappelle, patrick

Claude 10/03/2014 17:24

Tu vas bientôt avoir pignon sur rue avec toutes ces rencontres. A suivre tes aventures grand braquet qui nous remettent en selle cycliquement étape après étape, avec des coups de pompe uniquement quand on est crevé, on va finir par en connaître un rayon. Attention quand même au dérailleur, surtout sur les ponts ferroviaires...

clara 11/03/2014 17:30

Je suis pas pressee de rentrer mais les jeux de mots familiaux me manquent qd meme :-)
Jvous embrasse tous les 3!!!

Mima 08/03/2014 19:49

Samedi 8 mars 19.hres.Bien reçu article 1 sur la Bolivie hier soir mais mon ordi récalcitrant adécidé de couper la connexion!!Tu fais vrmt preuve d'une grande résistance.Bravo!sicela te permet de parcourir tous ces km Je constate que les rencontres et les incidents qui s'y rapportent sont nombreux mais restent les paysages mervveilleux donc profite et merci pour la continuité du partage.Ne t'épuiise pas trop souvent.Bisous également à Bonnie et Tyler qui semblent bien apprécier la promenade à vélo..A plus!!

clara 11/03/2014 17:29

Au final, pour le molent, peu d'incidents vraiment dramatiques.
Et comme tu dis...chaque jour, toujours de quoi s' emerveiller un peu plus que la veille.
Bisous mamie!